Avaleht/Métropolite/Homélies/MESSAGE PASCAL DE L’AN DE GRÂCES 2022

MESSAGE PASCAL DE L’AN DE GRÂCES 2022

Chers Frères en Christ, les Evêques de Tartu Elias et de Pärnu-Saare Alexandre,

Très aimés Prêtres et Diacres,

Vénérables Moniales de notre Skite à Reomäe,

Peuple très précieux de notre Sainte Eglise Orthodoxe d’Estonie,

CHRIST EST RESSUSCITE !

« Quiconque est dans le Christ, proclame Saint Paul dans sa seconde lettre aux Corinthiens (5,17), quiconque est dans le Christ ressuscité j’entends, est une nouvelle créature. Ce qui est vieux est passé ; voyez, il y a du nouveau : l’être ancien a disparu, un être nouveau est là », puisque Pâques est la fête de nos retrouvailles complètes et définitives avec Dieu. 

Plus encore : « vous qui avez soif, nous dit Isaïe (55, 1-11), venez !  Même si vous n’avez pas de quoi acheter le bonheur, venez et vous vivrez. Cherchez le Seigneur, il se laisse trouver. Appelez-le, il est proche », lui qui est ressuscité des morts : notre Eglise exprime ainsi en termes très simples le mystère de notre salut. Par sa résurrection, par sa victoire sur la mort, le Christ a vaincu la mort. Cette mort qui sans cesse tourne autour de nous et qui inlassablement nous rejoint d’une part, à titre personnel, dans la haine, l’oppression, la séparation, la maladie, le départ de tous ceux que nous aimons et, d’autre part, dans les pandémies, les famines, les guerres, et tout ce qui de nos jours défigure la beauté initiale du monde voulu par Dieu.

Toutefois, on entre véritablement dans la joie de Pâques seulement quand on comprend à quel point la résurrection du Christ change tout. « A la place de ce qui est vieux et passé, il y a du nouveau », avons-nous déjà écrit au début de ce message. Et encore « Venez, buvons un breuvage nouveau ; il n’est pas tiré d’une pierre mais il jaillit du tombeau du Christ en qui est notre force ». La Résurrection du Christ nous dit que nous pouvons être changés dans la mesure où nous consentons à lui tendre la main, à lui remettre tout notre être, à nous offrir à lui tels que nous sommes, en étant sûr que c’est lui qui s’en saisit et qui répand en nous sa vie, son Esprit Saint.

Même dans les situations les plus inqualifiables, comme c’est le cas de cette guerre inique et insensée que mène la Russie contre l’Ukraine, nous confessons que la victoire du Christ en ce jour de la Résurrection, c’est la victoire de la vie sur la mort quand bien même nous n’en faisons pas toujours l’expérience. Dieu s’incarne, souffre, meurt, descend en enfer pour écraser la mort et l’enfer et faire de nous tous des vivants. Désormais, chantons-nous, tout est plein de lumière, le ciel, la terre et même l’enfer…La mort-résurrection de Jésus nous donne le pouvoir de vivre à fond tout ce que nous avons à vivre, écrit l’auteur français André Sève dans son livre « Un rendez-vous d’amour » : travail, prière, apostolat, soucis, maladie, conflits, solitude, vieillesse … parce que le Christ peut désormais tout pour nous.

Oui, la Résurrection du Christ nous saisit tous sans exception. Par le mystère de notre baptême, nous voilà plongés dans le dynamisme de la Résurrection. Le mystère de l’eucharistie, auquel nous prenons part en ce jour, constitue pour nous le corps même de la Vie, comme se plait à nous le rappeler Saint Cyrille d’Alexandrie. 

La mort, pour nous qui sommes du Christ, est définitivement vaincue ; l’angoisse au fond de nous-mêmes devient désormais confiance puisque que la victoire sur la mort, c’est la victoire de toute séparation, de toutes les séparations.

Comme les saintes femmes devant le tombeau vide, n’ayons plus peur d’annoncer la grande joie de Pâques et de la faire rayonner partout en luttant chaque jour patiemment contre toutes les formes de mort, aussi bien en nous que dans la société. Pour cela, il suffit d’un peu de confiance, d’un peu d’amour. Il suffit aussi que notre prière personnelle soit une prière d’humilité et d’effacement qui permettra aux énergies de la Résurrection de jaillir dans le monde.

C’est dans l’allégresse pascale que je vous donne ma bénédiction !

Jour de Pâques de l’An de Grâces 2022.

+STEPHANOS, Métropolite de Tallinn et de toute l’Estonie,

 Président du Saint Synode.