Avaleht/La Divine Liturgie expliquée aux enfants – L’anaphore

La Divine Liturgie expliquée aux enfants – L’anaphore

Anaphore, voilà un mot un peu difficile mais qui veut simplement dire : « offrande ».

« Tenons-nous bien ! Tenons-nous avec crainte ! Soyons attentifs à offrir en paix la Sainte Oblation !  » dit le prêtre. Oblation est un autre mot pour dire offrande.

Pourquoi avec crainte ? Notre offrande à Dieu doit être parfaite. Que penserions-nous d’un cadeau qui nous serait offert sans amour, sans gentillesse… D’un cadeau qui nous serait fait par obligation, rapidement, sans joie… Là, notre cadeau, bien plus, notre offrande, est pour Dieu, Père, Fils et Saint Esprit, notre Créateur, qui nous a tout donné, tout offert. Dieu est Amour mais prenons garde à ne pas provoquer sa colère en lui offrant le pain et le vin sans respect et sans amour sincère.

Puis le prêtre s’avance devant les portes saintes et dit : « Que la grâce de Notre Seigneur Jésus Christ, l’Amour de Dieu le Père et la Communion du Saint Esprit soient avec vous tous ! » « Et avec ton esprit » répond le choeur. Puis le prêtre dit « Elevons nos coeurs ! » le choeur répond : « Nous les avons vers le Seigneur !« 

Alors nous pouvons écouter le récit, l’histoire, qui nous rappelle quand, comment et pourquoi le Christ nous a demandé d’offrir et de partager le pain et le vin.

Réuni avec ses apôtres pour fêter la Pâque juive, Il prit du pain en ses mains saintes, pures et dit : « Prenez, mangez, ceci est mon corps, rompu pour vous pour la rémission (le pardon) des péchés« .

Puis Il prit le calice, après le repas, en disant : « Buvez en tous, ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, répandu pour vous et pour beaucoup pour la rémission des péchés« .

Le pain rompu, comme le Corps du Seigneur frappé jusqu’à la mort sur la croix.

Le sang répandu, comme le Sang du Seigneur qui coule après le coup de lance d’un soldat.

Tu comprends maintenant pourquoi ce moment de l’offrande, de l’anaphore et ce qui suit est si grave.